La Municipalité

Logo et armoirie

Historique des armoiries

C’est en 1983, que monsieur Denis Gauthier, designer de profession, a été approché par monsieur Jean-Luc Goeffroy du Comité d’histoire du 150e anniversaire pour créer une image définissant la municipalité de Saint-Jacques-le-Mineur. Guidé par sa propre expérience en tant que résident et par les nombreuses recherches historiques du comité d’histoire du 150e, monsieur Gauthier a proposé des armoiries ayant l’aspect d’un écusson. Sa proposition d’armoiries a vite été approuvée par le conseil municipal et largement diffusée dans la population. Ces armoiries sont devenues l’emblème officiel de notre municipalité.

 

Selon le concepteur, la diffusion et l’appropriation par les citoyens des armoiries ont sans conteste sauvé la chapelle-reposoir d’un déménagement vers d’autres lieux, car en devenant une image officielle pour la municipalité, la chapelle-reposoir a pu être consacrée monument historique en 1987 par le Ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine.

Monsieur Gauthier souligne le fait que les armoiries sont évolutives et que la section rouge-orangé demeure libre pour représenter un avenir prometteur pour Saint-Jacques-le-Mineur.

Armoiries de la municipalité de Saint-Jacques-le-Mineur

Les Armoiries
Parti d’argent et de gueules. À sénestre deux épis penchés orangés. À dextre en chef d’argent, une chapelle de procession au toit de sable, entourée d’un bosquet de sinople. La devise »Culture et Sagesse»

La définition
Les armoiries sont composées d’une section à droite ( à dextre), et d’une à gauche (à sénestre). D’argent : représenté par la couleur blanche De gueules : couleur rouge en chef : partie du haut de sable : représenté par la couleur noire de sinople : le vert du bosquet

Saint-Jacques le mineur est l’auteur d’une courte épître où il est question de courage, de ténacité et de sagesse devant l’adversité qu’il compare à un vent qui soulève et pousse (épis penchés).

La devise « Culture et sagesse», de même que les épis, montrent nos origines : culture de la terre, bien sûr, mais aussi culture intellectuelle. La sagesse de nos ancêtres et de ceux qui sont près de la terre est légendaire. La chapelle de procession est un trait remarquable de notre municipalité. Tous les visiteurs s’émerveillent devant sa forme octogonale inusitée.

Les couleurs vives(rouge, vert, orangé) montrent le soleil, la verdure et la moisson de même que notre joie de vivre.

 

La Chapelle-reposoir

La chapelle-reposoir, ce petit bâtiment au milieu du village, a été le lieu de plusieurs années de dévotion à Dieu. Ce lieu pouvait servir uniquement une fois par année au cours de la procession de la Fête Dieu qui se passait surtout à la fin du mois de mai suivant le calendrier religieux.

Poursuivons avec un peu d’histoire. Voici de quelle façon on procédait au temps de la belle époque. Comme la coutume le voulait bien , la Fête-Dieu était un événement religieux démontrant la dévotion des fidèles au Créateur. Le curé a établi le protocole au cours des années pour éviter de faire des mécontents. La procession se dirigeait d’un coté de la paroisse vers un reposoir érigé temporairement devant une demeure d’une famille de la paroisse. L’autre année, c’était de l’autre coté de la paroisse. La troisième année, la procession descendait la place de l’église du coté ouest pour aller jusqu'à la chapelle-reposoir sise au chemin principal où le curé invitait les fidèles à prier et à chanter les louanges du Seigneur. Ensuite, la procession s’ébranlait et remontait vers l’église par le coté est de la place de l’église. La dernière fois que la procession a été faite, lors du 150ième anniversaire de la paroisse en 1984, elle descendit la rue Renaud jusqu’à la rue St-Marc pour revenir par la rue Principale. Elle était composée des représentants de tous les groupements religieux et civils de la paroisse. Le reposoir était orné de fleurs et de décorations de circonstances. La cérémonie fut présidée par le curé Robert Provost.

La chapelle-reposoir est un petit édifice de forme octogonale inscrit dans un cercle ayant un diamètre de 3, 4 m (11,25 pi) et une hauteur de 5,4 m (17,75 pi). À chaque angle de coin, une colonnette retient le bâtiment et deux rangs de planches embouties l’une dans l’autre composent le mur recouvert d’un toit en bardeaux de cèdre. Par devant, deux portes à battants, ouvrant vers l’intérieur, permettent l’accès au bâtiment. À l’intérieur, sur les trois façades du fond, il y a un petit autel de bois, simplement décoré, composé d’un tombeau et d’un tabernacle surmonté d’un Sacré-Cœur. Auparavant, en arrière de la chapelle- reposoir, il y avait un petit bosquet qui créait cette intimité pour la prière.

À cause de son architecture unique basée sur la forme de kiosque octogonale, la chapelle-reposoir a été retenue par le Ministère des Affaires Culturelles comme prototype du patrimoine. Et ainsi, nous l’avons inscrite dans les armoiries de la Municipalité comme signe distinctif. André O Éthier, Source : fascicule La Chapelle-reposoir de Saint -Jacques-le-Mineur , 1989

Source : Patrimoine Culturel

Municipalité de Saint-Jacques-le-Mineur

91, rue Principale
Saint-Jacques-le-Mineur
(Québec)   J0J 1Z0
T.: 450 347-5446    Telec.: 450 347-5754

info@sjlm.ca

Heures d'ouverture:

lundi au jeudi de 9h à 12h et 13h à 16h

vendredi de 9h à 12h

Municipalité de Saint-Jacques-le-Mineur